Propos liminaires

Ma photo
Le Cabinet Des Mythographes est un projet artistique qui prend appui sur les mythologies de toutes origines temporelles, géographiques et culturelles mené par un écrivain (Jean Daniel Dupuy) et un comédien/metteur en scène (Vincent Vabre). L'objet en est la création d'un fonds commun d'écritures mythologiques et territoriales révélé au public par la publication d'un livre unique (multimédia) et de ses fac-similés et par sa mise en ligne sur internet (blog et site). Les deux artistes se considèrent comme des passeurs, ils envisagent leur action comme une fabrique d'imaginaire où ils proposent, de façon ludique, des outils de création à tous les publics sur tous les territoires. Ils ont dans l'idée que les mythes étant les fondements des sociétés et les miroirs du monde contemporain, tout être humain prenant part à cette fabrique entre en mythographie et devient un mythographe, faisant ainsi œuvre et société.

vendredi 27 juin 2014

Le Cabinet Des Mythographes [Saison # 2] Projet Dédale: La galerie de symboles [ 2m/30cm - bois/plexis-glas]


curiosité n° 004 : la galerie de symboles
[ 2m/30cm - bois/plexis-glas]
allumettes "jetées ensemble" reliées à un sens caché et représentant un personnage de manière imagée. le symbole réduit le personnage à un signe - forme, qualité, essence - qui le caractérise de manière intuitive et fulgurante.

Tout simplement l'exposition muséïforme d'une selection de symboles représentant les grandes figures du mythe labyrinthique (Minotaure, Ariane, Thésée, Minos, Dédale, Icare) réalisés par la plupart des élèves rencontrés lors de la semaine 2 de la résidence. Nous avons élaboré cette proposition à partir d'une discussion avec des élèves retors (voir bilan)qui ne voyaient pas à quoi pouvait servir la mythographie et nous avions eu recours à la symbolique de la marque et du mot Niké. Nous avons forgé un atelier pour préparer la semaine 2 et l'avons envoyé 10 jours avant notre retour aux professeurs pour qu'ils puissent dans la mesure du possible maintenir le fil du mythe avec les élèves. 
Cette série de curiosités correspond aux œuvres que nous avons finalisé à partir de la combinaison de nos propositions et de celles des élèves rencontrés lors des deux semaines de résidence.
Cette combinaison nous la nommons  « Jeter ensemble » dont on retrouve l'origine dans le mot « symbole »
Le mot « symbole » est issu du grec ancien sumbolon, qui dérive du verbe sumbalein (symballein) (de syn-, avec, et -ballein, jeter) signifiant « jeter ensemble » ou « mettre ensemble », « joindre », « comparer », « échanger », « se rencontrer », « expliquer ».

En Grèce, un symbole était au sens propre et originel un tesson de poterie cassé en deux morceaux et partagé entre deux contractants. Pour liquider le contrat, il fallait faire la preuve de sa qualité de contractant (ou d'ayant droit) en rapprochant les deux morceaux qui devaient s'emboîter parfaitement. Le sumbolon était constitué des deux morceaux d'un objet brisé, de sorte que leur réunion, par un assemblage parfait, constituait une preuve de leur origine commune et donc un signe de reconnaissance très sûr.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire