Propos liminaires

Ma photo
Le Cabinet Des Mythographes est un projet artistique qui prend appui sur les mythologies de toutes origines temporelles, géographiques et culturelles mené par un écrivain (Jean Daniel Dupuy) et un comédien/metteur en scène (Vincent Vabre). L'objet en est la création d'un fonds commun d'écritures mythologiques et territoriales révélé au public par la publication d'un livre unique (multimédia) et de ses fac-similés et par sa mise en ligne sur internet (blog et site). Les deux artistes se considèrent comme des passeurs, ils envisagent leur action comme une fabrique d'imaginaire où ils proposent, de façon ludique, des outils de création à tous les publics sur tous les territoires. Ils ont dans l'idée que les mythes étant les fondements des sociétés et les miroirs du monde contemporain, tout être humain prenant part à cette fabrique entre en mythographie et devient un mythographe, faisant ainsi œuvre et société.

samedi 28 septembre 2013

Ardentes / Flammes impératives et Feux infinitifs


1]
Je dis qu'il ne faut pas s'échapper, s'allumer, s'immoler, se brûler, se cramer, se promettre, s'en sortir, s'arrêter, recommencer, se griller, se carboniser, fondre, se calciner, s'évaporer, s'oublier, se perdre, disparaître puis se désintégrer.

2]
Je dis que allume ton esprit, n'aie pas de crainte, incendie ta peur, immole tes expressions, flambe tes pensée, sois intrigant.

3]
Je dis que allume toi, déverse toi, flambe tout sur ton passage, incendier arbres, fleurs et forêts, tu es le Feu.

4]
Je dis consume puis flambe allume toi et consume le en échange. Pour mieux t'incinérer immole toi, pour mieux cuire embrase toi mais si tu n'as rien alors fonds et disparais.

5]
Elle dit qu'elle a rien fait

6]
Elle dit que sois brûlant, flamboyant et viens après les moments fiévreux et passionnés allumer d'une flamme ardente ma cigarette. Fais régner le chaud, le bouillant, le torride, la fumée. Cette pièce caniculaire et sombre viens l'éclairer. Mon humeur fervente viens l'apaiser.

7]
Elle dis vente au Sénégal, consume toi, embrase tes amis avec toi, si mourir amis toujours la remplacer, contenir dans une boite qui pas fondre mais flamber, évite de t'immoler, embrase ce que tu vouloir avec, comme des sardines, jouer avec, allumer, le feu, allumettes.

8]
Je dis quel objet fiévreux, observe toi à travers ce reflet brûlant, sois passionnée par ton image torride et flambe face à ce miroir.

9]
Je dis que encore ardiente capable d'exalter la beauté et la séduction de manière passionnée une couleur caliente et brûlante mais en même temps elle possède le don d'attirer la vue car il être flamboyant. Le porter, rendre une attitude fervente et bouillante puisqu'il permettre de ressortir cette figure féminine ambiciosa et misteriosa cachée en nous. Fais en souvenir à la couche du soleil de l'ancienne Havana

10]
Je dis que un éclair rouge un éclair bleu furtifs dans son regard vous avez disparu, je t'en supplie éclair allume toi encore, embrase toi, embrasse moi, reviens, oui tu es revenu, flambe encore et encore au plus profond de ses prunelles, fonds toi en moi, consume mon âme mes pensées ma raison, approprie toi mes rêves et mes actes, je veux être impuissante, calcine jusqu'à mon cœur qui palpite pour lui, toi feu qui s'éteint dans ses yeux, immole moi je veux mourir en lui, il me fascine.

Lycée Jules Guesde février 2013